Evolution et Complications des phobies sociales

A compter de son installation, le trouble est souvent chronique. Même si certains décrivent des périodes de rémission, il est rare qu’elle soit complète. L’évolution se fait souvent sur un mode continu. Elle dure fréquemment toute la vie bien que la sévérité du trouble puisse s’atténuer ou qu’il puisse y avoir une rémission au cours de la vie adulte.

L’intensité de la gêne peut varier selon les facteurs de stress et les contraintes de l’existence. mais en général les conséquences sociales sont délétères.

  • L’extension de l’évitement avec claustromanie et isolement sociale : réduction du réseau social, deviennent moins enclins à se marier, dans les cas les plus sévères, ces sujets abandonnent leurs études, sans emplois, ne cherchent pas de travail du fait de difficultés lors des entretiens….
  • Anxiété anticipatoire et sa composante comportementale.
  • Des épisodes dépressifs majeurs.
  • Toxicomanie médicamenteuse : surtout aux benzodiazépines.
  • Des conduites d’alcoolisation : l’alcool est souvent utilisée pour ses effets réputés anxiolytiques et pour affronter une situation phobogène.

 

Généralités – définition phobies sociales

Épidémiologie des phobies sociales

Clinique des phobies sociales

Critères DSM IV phobies sociales

Évolution et complications phobies sociales

Diagnostic différentiel phobies sociales

Etiopathogénie des troubles phobiques

Prise en charge des troubles phobiques

 

Les commentaires sont fermés.