Diagnostic différentiel des états limites borderline

 

1. Devant une dépression :

Discuter les dépressions psychotiques ou nécrotiques.

En général la perturbation de l’humeur n’est pas réactionnelle, le tableaux dépressif majeur avec des caractéristiques atypiques représente un diagnostic souvent difficile à porter. Dans certains cas, seul un test thérapeutique permet d’établir le diagnostic mais dans les dépressions atypiques, on observe des périodes assez longues de dépression.

2. Devant l’angoisse :

On distingue les autres états anxieux.

3. Devant les symptômes névrotiques :

On discutera essentiellement les différentes entités névrotiques mais la symptomatologie ici n’est pas permanente, elle est fluctuante et peu marquée. On discute aussi les troubles sur personnalité névrotique.

4. Devant les symptômes psychotiques :

On discutera essentiellement les psychoses schizophréniques débutantes mais ici les épisodes sont brefs avec absence de dissociation.

On distingue aussi les bouffées délirantes, mais ici il s’agit en général d’expériences de type paranoïaque non hallucinatoires, la critique est rapide, la labilité aussi qui est un l’élément caractéristique « l’ensemble de cette symptomatologie peut disparaître sans traitement psychotrope dès les premières heures d’une hospitalisation en urgence ».

5. Devant les conduites psychopathiques :

On distingue les déséquilibré mental où on retrouve une absence de culpabilité et des conduites très précoces « enfance, adolescence ».

6. Personnalités pathologiques :

  • Personnalité narcissique :

Le  sujet tend à être entêté, séducteur, superficiel, à exploiter autrui et à manquer d’empathie. toutefois il n’ya pas de tendance impulsive, agressive et à tromper . pas d’antécédents  de troubles de conduite dans l’enfance ou de conduite criminelle à l’âge adulte.

le sentiment d’identité est plus stable avec un sentiment grandiose de soi, absence relative de l’aspect autodestructeur et de la crainte de l’abandon.

  • Personnalité schizotypique :

Se caractérise par une bizarrerie de la pensée, perceptions et discours. Les troubles affectifs sont sévères.

Des idées de persécution et des illusions peuvent être présentent mais chez l’état limite elles sont transitoires, présentent plus de réactivité interpersonnelle et répondent plus à l’effet structurant de l’environnement.

  • Personnalité schizoïde :

Caractérisée principalement par une associabilité « retrait lié à une absence de désir d’établir des relations sociales »

  • Personnalité histrionique :

Une tendance à être impulsif, superficiel, à chercher l’excitation, à être téméraire, séducteur et manipulateur. Toutefois ces sujets ont tendance à exagérer leurs émotions, et typiquement ne s’engagent pas dans des comportements anti – sociaux. La manipulation d’autrui existe dans le but d’être pris en charge. Le suicide et / ou l’automutilation sont fréquents, plus grande stabilité des relations inter-personnelles.

  • Personnalité dépendante :

Les attachements sont stables.

Existence de la peur d’être abandonné mais elle réagit en devenant petit à petit plus sereine et soumise et elle recherche de manière urgente une relation de substitution qui lui apportera soutien et soins.

  • Personnalité psychopathique :

Les psychopathes tendent à être mois instables émotionnellement et plus agressifs que ceux qui ont une personnalité limite. La manipulation vise à obtenir un profit, du pouvoir ou un avantage matériel alors qu’elle a pour but dans la personnalité borderline de gagner l’attention des personnes qui s’occupent du patient.

7. Problèmes d’identité :

Dont le cadre est réservé aux soucis concernant l’identité liés à une phase du développement « exp ; adolescence » qui ne sont pas considérés comme un trouble mental

Les états limites – Borderline

Historique des états limites borderline

Épidémiologie des états limites borderline

Clinique des états limites borderline

Diagnostic positif des états limites borderline

Critères diagnostiques DSM IV R états limites borderline

Evolution des états limites borderline

Formes cliniques des états limites borderline

Diagnostic différentiel des états limites borderline

Psychopathologie des états limites borderline

Aspect médico-légal des états limites borderline

Prise en charge des états limites borderline

 

Les commentaires sont fermés.