Pharmaco-cinétique du cannabis

Une quarantaine de dérivés du cannabis « des canabinoïdes » ont été isolés mais tous ne sont pas des métabolites actifs, certains thérmolabiles disparaissent avec la combustion de la cigarette.

-Le principal actif du chanvre « cannabis saliva » est le THC ; Tetrahydrocannabiol

particulièrement dans sa forme 9 Tetrahydrocannabiol.

Marijuana ou Kif en contient 1 – 10 %.

Haschich ou Chira en contient 7 – 40 %.

La forme huileuse peut contenir plus de 60 %.

-Métabolisme :le THC est métabolisé au niveau hépatique en un produit plus actif que le THC  Initial « 11 hydroxy THC » ; d’où la sensibilité accrue à la drogue chez les fumeurs réguliers.

- Pic plasmatique :apparaît au bout de vingt minutes.

- Fixation préférentielle : pour les tissus riches en lipides car très lipophile.

- Demie vie : la demie vie de la THC est de 8 à 10 jours.

- Action pharmacologique : principalement para-sympathomimétique par Turn-over de l’Acétyl-choline « sécheresse des muqueuses, apathie, troubles de mémoire ».

- Interaction :avec les récepteurs Gabaergiques, serotoninérgiques, muscariniques, et probablement avec ceux morphino-mimétiques.

-Elimination :principalement fécale et rénale.

Le cannabis peut être détecté au niveau des urines pendant une dizaine de jours en moyenne après la dernière prise. Chez les consommateurs réguliers, ce délai peut aller jusqu’à 60 jours en fonction de la quantité fumée.

Bien que les cannabinoïdes ne soient guère excrétés par la salive, on les retrouve aisément car la voie d’administration est généralement buccale.

Leur extraction est possible dans les cheveux.

-Mode d’utilisation : Ils se consomment de différentes façons :

Préparation à base de feuilles et de fleurs de la plante femelle qui, séchées, sont fumées avec du tabac en cigarettes « marijuana » ou réduites en poudre sont mêlées à des produits ingérables, liquides ou solides ; préparations à base de résine pure, présentées en plaquettes « haschich », qui sont fumées dans des pipes à eau, pressées dans le culot de pipes ordinaires

il est le plus souvent fumé, mélangé à du tabac ou à du crack dans certains pays.

Il peut être ingéré sous forme de décoction, infusion, ou mélangées à du miel, des gâteaux, du sucre avant d’être ingérées : enfin, conglomérat de feuilles et de résine.

Il existe une infinité de manières d’accommoder le cannabis pour la consommation humaine selon les régions, les mœurs, les habitudes, le niveau social du producteur et de sa clientèle.

I. Généralités / Définition

II. Historique

III. Implication médico-légale

IV. Epidémiologie

V. Caractéristiques du cannabis

VI. Pharmaco-cinétique du cannabis

VII. Effets du cannabis

VIII. Complications

IX. Tolérance et dépendance

X. Critères diagnostique DSM IV TR

XI. Comment devient-on toxicomanes

XII. Psychopathologie

XIII. Prise en charge

 

Les commentaires sont fermés.