Historique cannabisme, toxicomanie au cannabis

L’intoxication par le chanvre est de date ancienne sévissant de façon endémique en orient et dans les pays méditerranéens, puis s’est étendue depuis la dernière guerre dans les pays occidentaux.

Une abondante littérature concerne l’histoire du chanvre remontant à la plus haute antiquité.

La première description détaillée du cannabis se trouve dans un traité de médecine préparé par l’empereur chinois Shun Nung aux environ de l’an 2737 avant J.C.

De puis cette époque, les orientaux désignent le cannabis sous plusieurs appellations telles que : « la paradis du pauvre », « l’apaisement des peines », « le chemin du paradis », « le libérateur du péché ».

Au onzième siècle de notre ère, le vieux de la montagne « cheikh ledjbel » l’utilisait pour asservir les séides à des fins sanguinaires « Haschichen = assassins ».

Au dix huitième siècle, Linné en 1753 le décrit scientifiquement sous le nom de « Cannabis saliva ».

Et c’est au dix neuvième siècle que le cannabis a fait son apparition en occident, Baudelaire le révèle au public en 1860 dans son ouvrage « Paradis artificiel ».

A la même époque opium et haschich firent leur apparition en occident. C’est Moreau « de tours » qui publia le premier travail important sur les désordres mentaux causés par le haschich.

En Indes, la plupart des auteurs affirment non seulement l’existence de psychoses spécifiques dues au chanvre et à ses préparations « ganga, Bhang, Charas » mais aussi leur fréquence.

I. Généralités / Définition

II. Historique

III. Implication médico-légale

IV. Epidémiologie

V. Caractéristiques du cannabis

VI. Pharmaco-cinétique du cannabis

VII. Effets du cannabis

VIII. Complications

IX. Tolérance et dépendance

X. Critères diagnostique DSM IV TR

XI. Comment devient-on toxicomanes

XII. Psychopathologie

XIII. Prise en charge

 

Les commentaires sont fermés.