Tolérance et dépendance au cannabis

A.Dépendance physique :

Est définit comme l’état d’adaptation d’un organisme, se manifestant par la survenue d’un syndrome de sevrage à l’arrêt de la drogue habituellement administrée.

Dans le cannabisme elle est faible voir inexistante, se limitant à de rares : manifestations d’irritabilité, gastralgie, sudation.

B.Tolérance :

Définie comme un état d’adaptation de l’organisme caractérisé par la diminution de la réponse à la même quantité habituelle et un besoin d’augmenter les doses pour avoir l’effet initial.

Elle est importante dans le cannabisme, sachant que le produit est actif dès 10 mg, certains utilisateurs en consomment à des doses variant de 20 à 50 mg.

Le passage vers une consommation d’un opiacé est un risque majeur chez l’adolescent.

Un effet de tolérance inversée a été décrit c’est à dire des doses minimes permettant aux utilisateurs chroniques d’avoir l’effet initial.

C.Syndrome d’abstinence :

Apparaît quelques jours après l’interruption de fortes doses et consiste en la survenue de :

  • Troubles du caractère.
  • Anxiété.
  • Insomnies.
  • Anorexie.
  • Tremblements et frissons. 

D.Dépendance psychique :

Elle est fréquente et importante dans le cannabisme.

C’est un état mental caractérisé par un sentiment de satisfaction et une impulsion psychique à prendre une drogue afin d’obtenir un plaisir ou d’éliminer un malaise ou une tension.

I. Généralités / Définition

II. Historique

III. Implication médico-légale

IV. Epidémiologie

V. Caractéristiques du cannabis

VI. Pharmaco-cinétique du cannabis

VII. Effets du cannabis

VIII. Complications

IX. Tolérance et dépendance

X. Critères diagnostique DSM IV TR

XI. Comment devient-on toxicomanes

XII. Psychopathologie

XIII. Prise en charge