Diagnostics associés au trouble panique

1. Prolapsus de la valve mitrale :

Des travaux ont été effectués dans ce sens suggèrent que le trouble panique peut être un facteur étiologique du prolapsus de la valve mitrale, d’où la nécessité d’investigations systématiques chez les sujets de plus de 45 ans présentant des AP pour détecter et prévenir les complications possibles de prolapsus de la valve mitrale.

 2. Syndrome d’hyperventillation :

Il semble que l’hyperventillation de la valve mitrale joue un rôle étiopathogénique dans le trouble panique ainsi que l’hyperventillation peut être à l’origine de la crise d’angoisse aiguë comme elle peut ainsi renforcer les attaques dans un cercle vicieux.

3. Spasmophilie :

Tout comme le trouble panique, associe des manifestations chroniques, communément nommées « crises de tétanie ».

Les hypothèses étiopathogénique, en particulier endocriniennes de ce trouble ont toutes été controversées, il nous semble que ce syndrome, comme l’hyperventillation est en fait une forme particulière de ce que nous appelons aujourd’hui le trouble panique.

Attaque de panique

Historique des attaques de panique et trouble panique

Épidémiologie des attaques et trouble panique

Clinique de attaque de panique

Critères DSM IV R d’une attaque de panique

Diagnostics associés au trouble panique

Évolution des attaques et trouble panique

Diagnostic différentiel des attaques de panique

Etiopathogénie des attaques de panique

Prise en charge des attaques de panique

Trouble panique

Critères diagnostiques DSM IV R trouble panique

Trouble anxiété généralisée

Epidémiologie trouble anxiété généralisée

Clinique de l’anxiété généralisée

Critères diagnostiques DSM IV R trouble anxiété généralisée

Evolution du trouble anxiété généralisée

Diagnostic différentiel du trouble anxiété généralisée