Utilisation dynamique de la relation thérapeutique

Défense :

Rétablir ou renforcer les mécanismes de défense préexistants et plus rarement en introduir de nouveaux mécanismes.

Conflit :

Traiter  le conflit conscient et le rendre supportable au malade, le thérapeute joue le rôle d’un ‘Moi auxiliaire temporaire’

Identification :

Favoriser le désir qu’a le malade, d’identifier son Moi à celui du thérapeute.

Renforcement :

Introduire de nouveaux modes de défense pour une meilleure intégration de la réalité.

Pulsions et désirs :

Valoriser les éléments conscients de la relation, gratifier l’aspect conscient de pulsions inconscientes.

Sur moi et le conscient:

Pourvoir le malade d’un Surmoi valable mais supportable, possible d’incorporer un Moi mieux adapté à la réalité.

Psychothérapie de soutien

Critères d’une relation de soutien efficace

La relation de soutien

Buts de la psychothérapie de soutien

Utilisation dynamique de la relation thérapeutique

Moyens de la psychothérapie de soutien

Mécanismes permettant de structurer la psychothérapie de soutien

Indications psychothérapie de soutien

Problèmes spécifiques psychothérapie de soutien

 

La relation de soutien

  1. Très  couramment utilisée en pratique psychiatrique.
  2. La relation de soutien devient une véritable thérapie laquelle s’applique aux besoins psychologiques du patient présentant un handicap prolongé ou encore un déficit notable d’adaptation.
  3. Conduite souvent en association avec une chimiothérapie.
  4. Prend appui sur une image médicale sécurisante.
  5. Dialogue se situe sur un plan de réalité, au fil d’une relation médecin – malade complémentaire et directive de durée non limitée.
  6. Schneider distingue thérapie de soutien et psychothérapie de soutien, dans cette dernière le support offert par le médecin tient compte de la situation conflictuelle, interpersonnel et intra-psychique,et de ses aspects inconscients.
  7. Il ya une différence entre la psychothérapie « découverte » proche de la thérapie analytique et la psychothérapie de soutien qui est dite « recouvrante » ou « supportative » où le conflit inconscient est laissé dans l’ombre, on s’en prend uniquement à ses répercussions dans la vie du patient.
  8. La psychothérapie de soutien ne vise aucun remaniement psychothérapique profond.

Psychothérapie de soutien

Critères d’une relation de soutien efficace

La relation de soutien

Buts de la psychothérapie de soutien

Utilisation dynamique de la relation thérapeutique

Moyens de la psychothérapie de soutien

Mécanismes permettant de structurer la psychothérapie de soutien

Indications psychothérapie de soutien

Problèmes spécifiques psychothérapie de soutien

 

Critères d’une relation de soutien efficace

  1. Capacité de percevoir le monde effectif de l’autre à travers sa communication verbale et non verbale.
  2. Respect du monde intérieur de l’autre avec capacité d’identification sans projection.
  3. Neutralité sans jugement ni conseils de vie.
  4. Disponibilité au moment de l’entretien « 45 minutes ou plus ».
  5. La perception du transfert et du contre transfert.

Psychothérapie de soutien

Critères d’une relation de soutien efficace

La relation de soutien

Buts de la psychothérapie de soutien

Utilisation dynamique de la relation thérapeutique

Moyens de la psychothérapie de soutien

Mécanismes permettant de structurer la psychothérapie de soutien

Indications psychothérapie de soutien

Problèmes spécifiques psychothérapie de soutien