Psychotropes

I- Définition des psychotropes

II- Classification des psychotropes

  • 1- Les psycholeptiques ou sédatifs psychiques
  • 2- Les psychoanaleptiques ou excitants psychiques
  • 3- Les psychodysleptiques ou perturbateurs psychiques
  • 4- Les psycho-isoleptiques ou régulateurs de l’humeur

I- Définition des psychotropes :

Un psychotrope est une substance qui agit principalement sur l’état du système nerveux central en y modifiant certains processus biochimiques et physiologiques cérébraux

Le terme psychotrope signifie littéralement « qui agit, qui donne une direction » (trope) « à l’esprit ou au comportement » (psycho). Selon Jean Delay en 1957 « On appelle psychotrope, une substance chimique d’origine naturelle ou artificielle, qui a un tropisme psychologique, c’est-à-dire qui est susceptible de modifier l’activité mentale, sans préjuger du type de cette modification. »

II- Classification des psychotropes :

  • Les psycholeptiques ou sédatifs psychiques > ralentissant l’activité du système nerveux.
  • Les psychoanaleptiques ou excitants psychiques > accélèrant l’activité du système nerveux
  • Les psychodysleptiques ou perturbateurs psychiques > perturbant l’activité du système nerveux
  • Les psycho-isoleptiques ou régulateurs de l’humeur

1- Les psycholeptiques ou sédatifs psychiques :

  • Les hypnotiques : ou dépresseurs de la vigilance, capable de produire un sommeil
  • Tranquilisants ou anxiolytiques : exemple les benzodiazépines
  • Neuroleptiques ou antipsychotiques: capable de réduire l’ensemble des symptomes  psychotiques tel que l’agitation, l’angoisse, les hallucinations, le délire, l’autisme

2- Les psychoanaleptiques ou excitants psychiques :

  • Thymoanaleptique ou antidépresseurs : possèdent la capacité de redresser l’humeur dépressive, voire de l’inverser en excitation maniaque.
  • Noo-analeptiques ou stimulants psychique : agissent sur l’activité intellectuelle et la fatigue ex: amphétamine.

3- Les psychodysleptiques ou perturbateurs psychiques :

  • les hallucinogènes (mescaline, peyotl, kétamine, phencyclidine, LSD) ;
  • les stupéfiants (morphine, héroïne, opium) ;
  • l’alcool et les conduites addictives (Jeu pathologique … )

4- Les psycho-isoleptiques ou régulateurs de l’humeur :

  • Ont une propriété anti-maniaque
  • Peuvent prévenir la récurrence dépressive et maniaque