La fréquence des mictions

1.  Enurésie totale :

L’enfant mouille chaque nuit et éventuellement dans la journée.

2.  Enurésie clairsemée :

Souvent après 08 ans, il existe une corrélation entre les nuits humides et les événements de la journée précédente.

3.  Enurésie intermittente :

Accident énurétique suivi par de longues intervalles libres, là aussi on trouve des circonstances déclenchantes.

4.  Enurésie épisodique :

Accident survenant occasionnellement au cours de la maladie « séparation, événements familiaux importants… »

Troubles sphinctériens chez l’enfant

Rappel anatomo-physiologique controle sphinctérien

Enurésie

Epidémiologie de l’énurésie

Les symptômes de l’énurésie

Répartition dans le nycthémère

La fréquence des mictions

Associations de l’énurésie avec d’autres troubles

Critères diagnostiques DSM IV 4 R énurésie

Diagnostic différentiel de l’énurésie

Evolution de l’énurésie

Etiopathogénie de l’énurésie

Conduite à tenir devant une énurésie et traitement

Encoprésie

Epidémiologie des encoprésies

Les symptômes de l’encoprésie

Examen somatique encoprésie

Critères diagnostiques DSM IV R 4 encoprésie

Diagnostic différentiel encoprésie

Evolution / pronostic encoprésie

Etiopathogénie de l’encoprésie

Conduite à tenir devant une encoprésie

Constipation psychogène « Mégacôlon fonctionnel »

 

 


Epidémiologie de l’agoraphobie

  • L’agoraphobie concerne 3 – 4 % de la population.
  • Environ  1/3 à la moitié des sujets ayant un diagnostic de trouble panique en population générale ont également une Agoraphobie.
  • L’agoraphobie débute vers 25 ans.
  • L’agoraphobie avec trouble panique débute vers 35 à 40 ans.
  • L’agoraphobie frappe surtout les femmes, qui ont tendance à développer cette peur dans les premières années de leur vie adulte.
  • Les études des jumeaux montrent l’existence d’un facteur génétique dans le développement des troubles.

Généralités – définition de l’agoraphobie

Épidémiologie de l’agoraphobie

Clinique de l’agoraphobie

Critères DSM IV de l’agoraphobie

Évolution et complications de l’agoraphobie

Diagnostic différentiel de l’agoraphobie

Etiopathogénie des troubles phobiques

Prise en charge des troubles phobiques

 

Epidémiologie des troubles obsessionnels compulsifs

Prévalence : 6 mois (0.7 – 2.2 %), vie entière ( 1.9 – 3.2 %) de la population générale.

Fréquence : les TOC sont situés au quatrième rang de fréquence parmis les troubles psychiatriques « phobies, dépendance à l’alcool et aux drogues et les troubles dépressifs ».

Sex Ratio : environ 1 « un peu plus fréquent chez les femmes ».

Age de début : adolescence ou âge de début adulte « 60% avant 25 ans, mais 30% entre 5 et 15  ans ».

Facteurs déclenchants : 30% se souviennent d’un facteur déclenchant « événement de vie banale, surcharge de travail, maladie physique, agression physique ou bien psychologique… »

Hérédité :

- Taux de concordance est élevé chez les jumeaux homozygotes que chez les jumeaux dizygotes.

- Le taux chez les apparentés biologiques du premier degrés ayant un TOC et chez les apparentés biologiques de premier degrés ayant une maladie de Gille de la Tourette est plus élevée que dans la population générale.