Historique des psychothérpies de relaxation

 

La relaxation tire ses racines d’une pratique très ancienne en Orient Le Yoga dont les principes sont :

- l’inexistence de différence entre mental et physique, ne faire qu’un avec le monde extérieur  tout en se ramassant, il y a attirance vers l’ésotérisme avec sentiment de flottement, se concentrer sur son corps, son cœur, sa respiration.A l’acmé  sentir le monde étrange phénomène proche de la déréalisation, si le lien entre le tonus corporel et l’état mental est connu depuis toujours.

L’origine des psychothérapies de relaxation remonte au tout début du siècle. Elles sont nées des méthodes hypnotiques, à peu prés au moment ou Freud abandonnait celles-ci pour utiliser la méthode des associations libres comme support de sa technique psychanalytique.

Charcot : liait l’hypnose à la pathologie hystérique.

Peu avant 1900, O.Vogt décrit l’auto- hypnose, méthode permettant au sujet en proie à un état de crise psychique d’induire lui-même un état de détente empêchant les mouvements émotionnels de devenir pathogènes.

Son élève Schultz (1910-1930) développe sous le nom de « training autogène » une méthode d’auto hypnose consistant en une modification auto-suggérée de la tonicité musculaire pour obtenir une déconnexion générale de l’organisme.

De 1910 à 1930, Schultz précise les modifications perceptives et idéiques qu’elle entraîne, les rapports qu’elle parait avoir avec l’induction du sommeil ainsi que les niveaux de régressions qu’elle permet ; cette méthode influencera directement Kretschmer (hypnose fractionnée progressive).

Jacobson dans les années 30, développera les aspects physiologiques de la relaxation par l’étude des traces éléctromyographique enregistrés lors de l’évocation des mots et des désorganisations observés dans ces tracés  sous l’effet des perturbations émotionnelles. Sa méthode vise  à obtenir l’apaisement de l’activité psychique parallèle à la suppression de toute activité musculaire.

J.de Ajuriaguerra lui a pris en compte les éléments relationnels du contrôle tonique et les conflits affectifs qui le perturbent.Influencé par les conceptions psychanalytiques il fera de la cure de relaxation le support d’une psychothérapie où la verbalisation du vécu corporel du sujet et la prise en compte de la relation transférentielle entre le patient et son thérapeute priment sur l’apprentissage de la détente musculaire proprement dit.

D’autres courants s’appuient ultérieurement sur des conceptualisations clairement psychanalytique tels que Sapir et Reverchon qui soulignent le rôle que jouent dans la relaxation,les éléments transférentiels, les représentations oedipiennes, la régression et l’émergence de fantasmes archaïques.

Psychothérapies de relaxation

Historique des psychothérpies de relaxation

Classifications des psychothérapies de relaxation

Propriétés communes aux différentes techniques de relaxation

Techniques des psychothérapies de relaxation

Indications et contre indications des psychothérapies de relaxation

 

Les commentaires sont fermés.