Historique de l’hypnose

Dans les temps anciens, il semble que l’on ait utilisé  le pouvoir de certains états psychologiques, dont les manifestations étaient spontanées, dans une perspective magique et psychologique.

  • Mesmer 1735-1815 :  Médecin Autrichien  a révolutionné le monde médical il y a environ deux siècles, avec ce qu’il appelait « le magnétisme animal » ; le traitement magnétique consistait à établir un rapport avec le malade dans le contexte d’une attente soigneusement entretenue. Un certain nombre de ses malades présentait des crise excito-motrices extrêmement spectaculaires nécessaires à la guérison.Il soutenait la théorie qu’un fluide était émis par les humains dont l’harmonie avait des vertus thérapeutiques.
  • Chastenet 1751-1825 : a parlé de « Somnambulisme provoqué» lorsqu’il a remarqué qu’aulieu d’être amené à la crise convulsive, un malade était mis dans un état de docilité où il ne cesse d’être en dialogue avec le magnétiseur.   
  • L’Abbé Faria 1755-1819: en 1815 il a ouvert un cours publique de magnétisme à paris, ilfut le premier à comprendre que ce phénomène est avant tout psychologique. Il donne à la suggestion verbale un rôle prépondérant et décrit les suggestions post-hypnotiquies.

En Angleterre, James Braid , impressionné par les démonstrations de ‘La fontaine’, essaie de comprendre scientifiquement le phénomène qu’il appelle « hypnotisme » en 1843 afin de démythifier le mesmérisme. L’hypnose serait due à la concentration sur un point et le monoïdéisme.

  • Ambroise liebault « 1823-1904 » est un des rares praticiens qui ose recourir ouvertementà l’hypnose en France vers le milieu du XIX e siècle.
  • Bernheim 1840-1919 :  se démarque des théories précédentes, ses travaux obtiennent unvif  succès. Est parvenu à la conclusion que le sommeil n’est pas indispensable à la réalisation de l’hypnose dans la mesure où toute idée suggérée tend à être réalisée, un état de suggestibilité imposée, provoquée par la suggestion.
  • Charcot , considérait l’état d’hypnose comme pathologique relevant de l’hystérie.
  • Freud alors âgé de 29 ans, passe  04 mois en 1885-1886, à la Salpétrière, se convainc de laréalité des phénomènes hypnotiques, et découvre les vertus thérapeutiques de la catharsis et du phénomène de transfert.
  • Après la mort de Charcot « 1893 », l’apparition de la psychanalyse, et l ‘emploi desAnesthésiques aidant, l’hypnose tombe dans l’oubli.
  • Janet 1859-1947 :à partir de 1919, il sera le seul à étudier l’hypnose en France. Sestravaux constituent la troisième et la plus solide tentative d’intégration en une discipline des méthodes de thérapeutiques par les forces ‘sub-conscientes’
  • Pavlov 1849-1936 : élabore la théorie neurophysiologique de l’hypnose.
  • L’utilisation de l’hypnose dans le traitement des névroses de guerre, lors de la secondeguerre mondiale, entraîne un regain d’intérêt pour cette technique.
  • En 1958, l’Americain Medical Association décide d’intégrer l’hypnose dans l’enseignementdes futurs médecins.
  • Bowers 1975, essayent d’expliquer l’hypnose par le phénomène de l’asymétrie fonctionnelledu cerveau.

Hypnose

Historique de l’hypnose

Bases théoriques de l’hypnose

Apprendre techniques de l’hypnose

Techniques d’application de l’hypnose

Phénomènes spécifiques de l’hypnose

Indications thérapeutiques de l’hypnose

Contre indications et séquelles de l’hypnose


Les commentaires sont fermés.