Motifs d’hospitalisation d’un schizophrène

  • Au début : un bilan somatique, biologique et psychologique pour éliminer une organicité, uneéventuelle précaution ou contre-indication au traitement NLP, un facteur toxique associé confirmation du diagnostic, mise en route d’un traitement NLP efficace.
  • En présence d’une angoisse importante, d’un risque de suicide.
  • En cas d’exacerbation aiguë du délire, du déficit.
  • En présence d’un comportement auto ou hétéro-agressif.
  • En présence d’une famille ou d’un environnement pathogène, ou déni des troubles du patient, comportements agressifs réciproques, mauvaise tolérance de l’état du patient.
  • Une mauvaise compliance thérapeutique ou résistance d’une thérapeutique bien conduite.

Prise en charge et traitement de la schizophrénie

Historique de la prise en charge des schizophrènes

Généralités ou objectifs du projet thérapeutique

Motifs d’hospitalisation d’un schizophrène

Traitement neuroleptique schizophrénie

Autres traitements utilisés dans la schizophrénie

Indications thérapeutique selon la forme de schizophrénie

CAT et traitement schizophrénie résistante

Sismothérapie ou électroconvulsivothérapie

Psychothérapies dans la schizophrénie

 


Les commentaires sont fermés.