Répartition dans le nycthémère

A.  Enurésie nocturne isolée : la plus fréquente « 65%  des cas ».

La plupart des énurésies primaires restent isolées. L’enfant urine dans son sommeil et n’en garde aucun souvenir « premier tiers de la nuit » ; dans quelques cas « pendant la phase de mouvements oculaires ‘REM’ » l’enfant fait des rêves mouillés, il rêve quand il est dans l’eau ou qu’il est entrain d’uriner sur le pot ou au WC.

B.   Enurésie diurne isolée : représente 3 %

Elle est plus fréquente chez les filles que chez les garçons, et rare après l’âge de 09 ans. L’énurésie survient le plus souvent en début d’après midi, les jours de l’école.

Deux circonstances :

-  Le plus souvent la mère décrit un comportement prémonitoire dont la signification masturbatoire est évidente, l’enfant serre les cuisses, se trémousse, porte les mains aux organes génitaux, mais ne va pas aux toilettes ou s’y précipite trop tard.

-  Dans d’autres cas, la miction se produit brusquement sans problème dans un contexte d’émotion « peur ou surprise ». On décrit dans ce cas un syndrome d’erythisme vésicale : la miction présente un caractère impérieux ; l’enfant n’aurait pas la possibilité ni le temps de se retenir.

C.   L’énurésie nocturne et diurne :
D.  Autres combinaisons :

Toutes les combinaisons sont possible, la plus fréquente serait l’énurésie nocturne primaire.

Troubles sphinctériens chez l’enfant

Rappel anatomo-physiologique controle sphinctérien

Enurésie

Epidémiologie de l’énurésie

Les symptômes de l’énurésie

Répartition dans le nycthémère

La fréquence des mictions

Associations de l’énurésie avec d’autres troubles

Critères diagnostiques DSM IV 4 R énurésie

Diagnostic différentiel de l’énurésie

Evolution de l’énurésie

Etiopathogénie de l’énurésie

Conduite à tenir devant une énurésie et traitement

Encoprésie

Epidémiologie des encoprésies

Les symptômes de l’encoprésie

Examen somatique encoprésie

Critères diagnostiques DSM IV R 4 encoprésie

Diagnostic différentiel encoprésie

Evolution / pronostic encoprésie

Etiopathogénie de l’encoprésie

Conduite à tenir devant une encoprésie

Constipation psychogène « Mégacôlon fonctionnel »

 

 


Les commentaires sont fermés.