Les symptômes de l’encoprésie

Contrairement à l’énurésie, il s’agit presque toujours d’une conduite diurne quotidienne ou pluri-quotidienne, survenant parfois à des moments précis de la journée, ou intermittents « liée alors le plus fréquemment à des événements  particuliers ».

1. Encoprésie primaire :

Dans laquelle, il n’ya jamais eu de période de propreté, attribuée à un retard de maturation nerveuse.

2. Encoprésie secondaire :

Plus fréquente que la primaire, apparaissant après plusieurs mois ou années « vers 07 à 08 ans dans la majorité des cas ».

Le symptôme peut apparaître lors d’une maladie intestinale ou le plus souvent lors d’un événement à valeur émotionnelle : naissance d’un autre enfant, séparation avec le milieu familial.

Les accidents se produisent dans les mêmes conditions et aux mêmes endroits, à la maison, au retour de l’école ou pendant les horaires scolaires ce qui avait conduit au nom de « défécations involontaires des écoliers » par Marfan.

Le plus souvent c’est l’odeur qui fait découvrir la défécation par l’entourage, lequel supporte mal le trouble, ce qui est source de rejet, parfois l’enfant réussi pendant un certain temps à dissimuler les accidents et si les défécations sont incomplètes, c’est la découverte fortuite « la mère qui trouve le linge souillé qui vient révéler le trouble », fortement culpabilisé. Parfois l’enfant ne semble pas du tout gêné, ni culpabilisé, parfois même il ne cache pas sa satisfaction et exhibe son linge souillé et reste insensible aux critiques.

L’aspect des selles est variable, il peut s’agir de fuites par suintement, de selles moulées ou liquides.

Le degré de perturbation est fonction de l’effet du comportement sur l’estime de soi de l’enfant, du degré d’ostracisme social manifesté par ses camarades et des réactions de colère, de punition et de rejet venant de ceux qui s’occupent de lui. Le barbouillage avec les selles peut être délibéré ou accidentel, résultant d’une tentative de l’enfant pour nettoyer ou camoufler les selles émises involontairement.

Lorsque l’incontinence est clairement délibérée, les caractéristiques du trouble oppositionnel avec provocation ou celle des trouble de conduite peuvent être présentes.

Troubles sphinctériens chez l’enfant

Rappel anatomo-physiologique controle sphinctérien

Enurésie

Epidémiologie de l’énurésie

Les symptômes de l’énurésie

Répartition dans le nycthémère

La fréquence des mictions

Associations de l’énurésie avec d’autres troubles

Critères diagnostiques DSM IV 4 R énurésie

Diagnostic différentiel de l’énurésie

Evolution de l’énurésie

Etiopathogénie de l’énurésie

Conduite à tenir devant une énurésie et traitement

Encoprésie

Epidémiologie des encoprésies

Les symptômes de l’encoprésie

Examen somatique encoprésie

Critères diagnostiques DSM IV R 4 encoprésie

Diagnostic différentiel encoprésie

Evolution / pronostic encoprésie

Etiopathogénie de l’encoprésie

Conduite à tenir devant une encoprésie

Constipation psychogène « Mégacôlon fonctionnel »

 

 


Les commentaires sont fermés.