Conduite à tenir devant une énurésie et traitement

Tout d’abord, il convient de replacer dans le cadre du trouble sous-jacent, le traitement est variable suivant le contexte psychologique, cependant il n’est jamais négligeable de faire disparaître un symptôme source de conflits secondaires et maintenant l’enfant dans l’attitude régressive.

1. Traitement préventif :

Repose sur une éducation de l’apprentissage sphinctérien à une période où le développement psycho-moteur le permet : habillement lorsque la marche est acquise, suppression des couches, absence d’un excès de liquide le soir, information physiologique destinée à déculpabiliser l’enfant ; dans un climat affectif de gratification et de récompense et non de punition et de répression.

2. Traitement curatif :

Nécessite avant tout une coopération active de l’enfant et de ses parents.

Il nécessite une attitude rassurante et déculpabilisante que l’on peut obtenir par des explications physiologiques simples et par l’apprentissage d’une technique d’éducation sphinctérienne « entraînement à la rétention par exp » avec auto-évaluation des résultats par l’enfant « calendrier tenu par le médecin ».

Hygiène et mesure générale :

-  Eviter l’absorption de substances diurétiques « thé, café, cacao… ».

-  Boissons en quantités modérées le soir en dehors de tout contexte punitif.

-  Supprimer les couches pour faire sortir l’enfant de son attitude régressive et supprimer les bénéfices secondaires, protéger la literie par des alèses.

-  Eviter les facteurs d’excitation et d’anxiété.

-  Aménager les situations familiales difficiles.

-  Prise en charge des difficultés scolaires.

-  Assurer un sommeil reposant.

-  Bannir les menaces, les humiliations car inefficaces et dangereuses.

Thérapies comportementales :

-  Le réveil sonore déclenché par le début d’une émission diurne de manière à associer l’éveil à la sensation de tension vésicale « pipi-stop ». cette technique donne des résultats irréguliers.

-  Le réveil nocturne à une heure régulière.

Méthodes d’éducation « rééducation mictionnelle » :

Faire uriner l’enfant dans la journée à intervalle régulière avant la réplétion de la vessie, nécessitant la participation parentale et la coopération de l’enfant.

Entretiens répétés avec l’enfant :

Abandonner ses attitudes régressives et de reprendre les processus maturatifs de l’idée à accepter l’idée de grandir et à en avoir le désir.

Psychodrame à deux :

Enfant-médecin, préconisé par M.Soulé, qui permet une mobilisation affective rapide et intense.

Psychothérapie analytique :

Qui sera indiquée en fonction du contexte névrotique dans lequel se situe l’énurésie.

Psychothérapie familiale et de guidance parentale :

Certains conseils donnés aux parents s’avèrent aussi utiles « caractères pathogènes des attitudes répressives… »

Thérapeutique médicamenteuse :

Beaucoup ont été préconisés, seul les antidépresseurs de la série d’Imipramine « Anafranil » mérite d’être cité, qui ont un effet inhibiteur sur les muscles. On ne doit pas prescrire avant l’âge de 06 ans.

Action temporaire avec récidive de l’énurésie après l’arrêt du traitement.

L’administration se fait avec prudence pendant une courte durée.

Posologie : « 6 à 10 ans : 10 –30 mg / j », « plus de 10 ans : 20 – 50 mg / j ».

Troubles sphinctériens chez l’enfant

Rappel anatomo-physiologique controle sphinctérien

Enurésie

Epidémiologie de l’énurésie

Les symptômes de l’énurésie

Répartition dans le nycthémère

La fréquence des mictions

Associations de l’énurésie avec d’autres troubles

Critères diagnostiques DSM IV 4 R énurésie

Diagnostic différentiel de l’énurésie

Evolution de l’énurésie

Etiopathogénie de l’énurésie

Conduite à tenir devant une énurésie et traitement

Encoprésie

Epidémiologie des encoprésies

Les symptômes de l’encoprésie

Examen somatique encoprésie

Critères diagnostiques DSM IV R 4 encoprésie

Diagnostic différentiel encoprésie

Evolution / pronostic encoprésie

Etiopathogénie de l’encoprésie

Conduite à tenir devant une encoprésie

Constipation psychogène « Mégacôlon fonctionnel »

 

 


Les commentaires sont fermés.