Abord thérapeutique des phobies scolaires

 

Face à une phobie scolaire, la famille fait souvent appel en 1er lieu au pédiatre ou au médecin généraliste. Dans certains cas, les symptômes disparaissent après qq entretiens, dans d’autres cas, le recours au pédopsychiatre est indispensable pour décider de la CAT. Cette conduite n’est pas univoque, le traitement dépend du mécanisme du trouble, de son ancienneté et des caractéristiques évolutives.

A. Le retour à l’école

. est l’un des objectifs majeurs du contrat de soin, une prolongation de l’éviction scolaire constitue un facteur aggravant, car l’enfant reste en contact permanent avec la situation qui a contribué à susciter la phobie scolaire.

. éloigné de ses maitres et camarades, il est aussi privé des appuis d’identifications extérieurs, nécessaires à sa progression.

. la nécessité d’un retour rapide en classe ne justifie pas pour autant, le recours à des moyens coercitives.

. le cadre thérapeutique doit être soigneusement défini pour juger du moment approprié d’une possible confrontation à la situation redoutée.

. lorsqu’une préparation longue est jugée nécessaire, une inscription aux cours par correspondance peut être envisagée.

B. Thérapeutique ambulatoire

Mise en observation sur une durée n’excédant pas 3 à 6 mois, si elle se révèle inefficace, des mesures institutionnelles sont à prévoir de manière contractuelle avec l’enfant et les parents.

1. Psychothérapie individuelle

Suppose une connaissance suffisante des conflits internes responsables de l’angoisse d’évitement et la collaboration des parents.

Il est essentiel de repérer la situation qu’a prise la valeur de traumatisme et exacerbé l’angoisse de séparation.

Il faut mettre à jour la mesure de l’ambivalence et la force des fantasmes agressifs menaçant l’image maternelle et activant la crainte de rétorsion.

2. Thérapies comportementales

Visent à déconditionner la peur de l’école, par le biais d’une exposition progressive au stimulus anxiogène, atténué par le recours concomitant à la relaxation.

Elles sont indiquées lorsque malgré les progrès sur le plan psychothérapique; une appréhension séquellaire rebelle gène la reprise de la scolarité.

3. Travail thérapeutique avec les parents

Bien que nécessairement associés au contrat de soins, les parents peuvent entretenir l’angoisse de l’enfant et gêner le processus thérapeutique.

Les entretiens répétés permettent l’expression de leurs craintes ou exigences.

Le questionnaire du couple peut favoriser un ajustement des rôles respectifs du père et de la mère, et un rétablissement des frontières intergénérationnelles.

Certains auteurs préconisent une approche systémique ou psychanalytique du groupe familial.

4. Traitement médicamenteux

Les antidépresseurs ont été utilisés comme traitement d’appoint pour améliorer les résultats des autres actions thérapeutiques. Leur prescription se justifie chez le grand enfant et l’adolescent pdt qq semaines, quand leurs symptômes dépressifs entravent le travail psychothérapique.

C. Travail institutionnel

. une hospitalisation à temps plein s’impose quand

le traitement ambulatoire se révèle inefficace

la problématique familiale contrarie la progression de l’enfant.

. l’admission constitue toujours une épreuve difficile pour l’enfant et sa famille, car elle réalise cette séparation tant redoutée de part et d’autre, elle a le mérite de révéler la nature de l’angoisse en cause.

Le séjour offre à l’enfant, l’occasion d’expérimenter d’autres modes d’échange, de s’identifier à des adultes différents, une participation aux activités sportives, ergothérapie et de préparer le retour en classe.

. les psychothérapies individuelle et familiale peuvent se poursuivre à un rythme plus régulier.

. cette expérience intensément vécue pdt qq semaines, se poursuit nécessairement par une prise en charge en ambulatoire.

Les phobies scolaires – introduction

Historique des phobies scolaires

Définition de la phobie scolaire

Épidémiologie des phobies scolaires

Description clinique des phobies scolaires

Formes cliniques des phobies scolaires

Diagnostic selon DSM IV des phobies scolaires

Diagnostic différentiel des phobies scolaires

Évolution des phobies scolaires

Psychopathologie des phobies scolaires

Abord thérapeutique des phobies scolaires

 

Les commentaires sont fermés.