Sentiment amoureux et désir sexuel

 

-  Globalement,  l’on  peut  dire  que  la  sexualité  chez  l’homme  correspond  à  quatre  phases :

1.  Le  désir  ou  libido  qui  correspond  à  l’intérêt  porté  à  la  relation  sexuelle  ou  l’attirance  vers  le  partenaire.  Habituellement  le  terme  de  libido  est  réservé  par  les  spécialistes  afin  de  décrire  « la  manifestation  dynamique  de  la  pulsion sexuelle dans la vie psychique ». Comme le précise R. Virag1, Freud a offert  aux hommes le mot commode de libido pour parler de leur sexualité.

2.  L’excitation,  qui  chez  l’homme  est  surtout  liée  à  des  stimulations  visuelles,  olfactives,  tactiles,  ou  à  des  fantasmes.  L’excitation  aboutit  par  le  biais  d’une stimulation neuro-humorale à l’érection.

3.  L’orgasme  correspond  au  paroxysme  de  l’acte  sexuel  aboutissant,  en principe à l’éjaculation génératrice de plaisir.

4. La résolution ou période réfractaire suit l’orgasme et est variable en  durée mais peut aller de quelques minutes à quelques jours selon l’âge.

-  Le  désir  sexuel  est  bien  souvent  le  baromètre  d’une  relation  nous  indiquant  en  quelque  sorte  le  niveau  de  l’énergie  du  couple.  On  peut  penser  que  sans  désir  sexuel, qui est à la base de l’attraction entre deux personnes, le couple est amené à s’éteindre  .  Le  désir  serait  en  somme  son  carburant.  Par  ailleurs,  il  est  tout  à  fait  normal  que  le  désir  fluctue  puisqu’il  est  d’abord  en  chaque  personne  et  qu’il  suit  forcément la courbe de ses humeurs et de son énergie. Mais qu’est-ce donc que ce  désir sexuel ? En fait, le désir est de deux ordres: le désir de l’autre ainsi que l’envie  d’être désiré. Le premier fait état de l’envie de se rapprocher, d’aller vers l’autre, de le  conquérir,  de  se  nourrir  de  sa  différence,  de  le  toucher,  de  le  prendre  et  de  lui  procurer du plaisir. Le second parle davantage de l’envie d’être admiré, conquis par  l’autre,  c’est  le  désir  de  s’abandonner,  d’être  pris  et  de  savourer  le  plaisir  reçu.  L’équilibre entre ces deux pôles chez une même personne est donc essentiel pour  un  désir  complet  et  authentique1.  Contrairement  à  ce  que  plusieurs  personnes  pensent,  le  désir  sexuel,  tout  comme  le  sentiment  amoureux  et  l’intimité,  ça  se  construit.   De   plus,  le  désir   sexuel   semble   émerger   de   deux  sources   :  l’une  pulsionnelle et dépendante de l’action de la testostérone, l’autre, et non la moindre,  est  une  construction  volontaire.  L’intensité  du  désir  pour  l’autre  dépend  donc  d’un  investissement  personnel  et  de  son  propre  engagement.  Pour  avoir  envie  d’une  chose,   il   faut   d’abord   y   penser!   Mais   attention,   il   est   primordial   d’y   penser  intelligemment afin de découvrir ses propres sources d’inspiration.

 

Les commentaires sont fermés.